P.N.L.

La PNL, ou programmation neurolinguistique, a été créée aux USA dans les années 1970 par John GRINDER et Richard BANDLER. Les créateurs de la PNL ont observé des personnes considérées comme des modèles d’excellence en matière de communication interpersonnelle, d’apprentissage et de changement. Leurs premiers modèles d’excellence ont été des thérapeutes d’exception, tels que Milton Erickson, Virginia Satir et Fritz Perls. Les observations ont permis à Grinder et Bandler d’identifier chez ces modèles les schémas comportementaux, cognitifs et linguistiques associés à cette excellence. Ils ont ensuite conçu des techniques pour permettre à d’autres personnes de s’approprier eux aussi, de façon simple et rapide, des schémas comportementaux associés à l’excellence. Cela se nomme la « modélisation ».

Le terme de programmation neurolinguistique intègre les trois composantes fondamentales de l’expérience humaine : la neurologie, le langage et nos programmations. Le système neurologique régule le fonctionnement de notre corps ; le langage détermine notre manière d’interagir avec les autres ; et nos programmes déterminent le modèle du monde que nous créons.
La PNL décrit « comment les interactions entre la pensée (Neuro) et le langage (Linguistique) organisent le fonctionnement de notre corps et de nos comportements (Programmation) et les résultats que nous obtenons. » Robert DILTS.
La PNL est une école de pensée pragmatique qui concerne les divers aspects du fonctionnement et du développement de l’être humain : les compétences comportementales dans un environnement (nos actions), les processus cognitifs et la pensée stratégique (la direction de nos actes), notre système de valeurs (nos motivations) et de croyances (nos permissions), notre identité (notre rôle et notre mission), et notre système d’appartenance (notre vision).

Le maitre mot de la PNL : « nous ne sommes pas notre cerveau, nous sommes la personne qui utilisons notre cerveau ». Il s’agit de passer du mode  » automatique au mode manuel ».
« Notre cerveau est bête et malin à la fois ». En effet, il ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire (Image – in -air) . Ainsi, vivre déjà l’expérience en se projetant dans ces  » images dans l’air » fait penser et croire à notre cerveau que nous sommes en train de vivre concrètement cette expérience. De ce fait, il devient plus aisé de lever nos blocages et de sortir de notre zone de confort si nous l’avons déjà expérimenté de manière positive une première fois dans notre tête.
La PNL est un art, celui de communiquer. Elle propose des modèles de communication sans jugement. Elle s’intéresse à la structure et non au problème. Elle prône la transformation des expériences négatives en positives. Elle permet au sujet d’obtenir un feed back (mémoire de sa communication).