Poussière d’étoile

Boîte à outils basée sur l’approche transgénérationnelle

 

Constellations familiales

Selon HELLINGER, le terme « constellation » est un raccourci de traduction ; la bonne expression serait en fait « poser la famille ou le système dans l’espace », un peu comme pour les étoiles… («  Nous sommes tous des poussières d’étoiles ») .

En pratique, celui qui fait sa constellation pose sa problématique (de manière factuelle) avec l’aide du constellateur (appelé également médiateur / facilitateur / animateur en constellation). Il choisit et place dans l’espace des représentants pour les membres de sa famille ou une problématique ou un espace de travail… tout peut être constellation.  (Morts ou vivants) ou pour les représentations symboliques liées à son problème (travail, argent, maladie, projet, secrets,…). Les représentants se laissent alors guider par leur ressenti, et par les mouvements lents qui s’inscrivent en eux… de manière phénoménologique. Les représentants peuvent être amenés à exprimer des ressentis ou des émotions. Le facilitateur intervient lorsqu’il juge la situation bloquée, ou qu’il est nécessaire de faire entrer un autre représentant. Dans le plus grand respect, le processus de transformation fait son chemin, puis le « constellé » reprend sa place dans la constellation afin de ressentir en lui-même cette compréhension qui vient du cœur.

Considérée comme une thérapie brève, la constellation familiale révèle les intrications, dénoue les nœuds systémiques et opère ainsi un travail de libération. Pendant la constellation, Il convient de faire confiance à ce qui se montre “(le Champ qui sait”), sans analyser ni interpréter, et d’accepter sans jugement les ouvertures proposées par le respect de ces lois trangénérationnelles. Cette thérapie systémique se pratique en groupe ou en individuel et s’appuie sur trois règles, issues du travail et des années de pratique et d’observation phénoménologique de Bert Hellinger :

  • L’appartenance: A partir du moment où un être est conçu, il prend sa place au sein de sa famille d’origine, rien ne peut lui ôter cette appartenance, pas même la mort.
  • L’ordre: L’ordre du système, de la famille respecte l’ordre chronologique, ainsi les parents viennent avant les enfants.
  • L’équilibre entre recevoir et donner: Les relations humaines s’équilibrent entre recevoir et donner.
Psychogénéalogie

La psychogénéalogie est une pratique développée dans les années 1970 par Anne Ancelin Schützenberger  selon laquelle les événements, les traumatismes, les secrets et les conflits vécus par les ascendants d’un individu conditionnent ses faiblesses constitutionnelles, ses troubles psychologiques, ses maladies, voire ses comportements étranges ou inexplicables. Elle s’est fondée sur ses propres observations et aussi sur des concepts issus de la psychanalyse, de la psychologie, de la psychothérapie et de la systémique. Cette pratique clinique a été théorisée par d’autres psychanalystes, tels Françoise Dolto, Iván Boszormenyi-Nagy ou Didier Dumas. Elle puise ses sources dans l’œuvre de Nicolas Abraham et de Mária Török.

Positions perceptuelles

Si nous souhaitons vivre des relations harmonieuses, il est important de considérer la situation de son point de vue, mais d’être conscient du point de vue de l’autre. La PNL  ( programmation neuro linguistique) offre une technique les positions perceptuelles, pour découvrir de nouveaux points de vue, de nouvelles idées, explorer de nouvelles manières de créer un rapport avec l’autre.

Approche systémique

La thérapie systémique a été développée sous l’impulsion de l’anthropologue Gregory Bateson au Mental Research Institute plus connu sous le nom de l’école de Palo Alto.

L’approche systémique se distingue des autres approches par sa façon de comprendre les relations humaines : l’individu fait parti et est influencé par différents systèmes : familial, professionnel, social,.. Les personnes dépendent les unes des autres et leurs échanges se font selon des règles implicites de communication utilisées le plus souvent de manière inconsciente. Les difficultés d’une personne signalent parfois une souffrance qui peut parfois être celle d’un système

L’approche systémique prend donc en compte la communication et les interactions entre les individus. Elle est particulièrement utilisée en thérapie familiale car une famille constitue un bien sûr un système social naturel mais l’approche systémique peut bien sûr s’appliquer dans le cadre d’une thérapie individuelle et non familiale : il n’est pas nécessaire de faire participer tout un groupe pour opérer un changement. Modifier unilatéralement ses relations avec les autres personnes du système peut avoir un effet sur le fonctionnement du groupe.

Pour rendre compte de la complexité, la systémique impose l’appréhension concrète de concepts qui lui sont propres et prend forme dans un processus de modélisation de systèmes complexes : La mise en œuvre de cette démarche nécessite donc un effort d’apprentissage conceptuel et pratique.

La systémique a donné lieu à de nombreuses applications pas seulement thérapeutique : biologie, économie, management des entreprises,…

Triade papa-maman-enfant

Travail autour de l’enfant intérieur et de ce qu’il a vécu au sein de sa famille dans sa triade biologique et pouvoir le guérir.

Projet sens

Un humain naît d’abord du « projet » d’une femme et d’un homme. Certes, ce projet n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire. L’enfant nait d’abord, en quelque sorte d’un projet immatériel qui va se matérialiser à sa naissance.  Résultante d’un nombre considérable de facteurs, chaque naissance  est totalement singulière et débouche, que les parents en soient conscients ou pas (nous le sommes généralement très peu), sur une existence marquée d’emblée par un déterminisme vertigineux.  Ce projet-sens peut, éventuellement, et même souvent, ressembler à un grave « non-sens », aliénant et mortifère. Parce qu’on ne nous désirait pas. Ou que l’on désirait un enfant d’un autre sexe. Ou que l’on nous a fait endosser le rôle d’un tiers, vivant ou mort. Ou parce que notre mère nous a transmis son angoisse, ses terreurs, ses haines, ses tristesses… généralement sans le vouloir, ou même, très paradoxalement, en faisant tout pour nous en protéger et donc en s’enfermant dans un déni du problème qui, en réalité, ne trompait personne et surtout pas l’inconscient du bébé en elle.  En travers de nous peuvent venir se coincer des fragments de vie maternelle, ou paternelle, ou ancestrale, inaccomplissements, souffrances et frustrations, dont nous commençons à hériter dès l’aube utérine de notre vie. Ainsi commencent bien des ratés de la vie, sinon des vies ratées. Ce contexte est fait d’une foule de données, belles ou moins belles, sur lesquelles nos parents ne pouvaient généralement pas grand chose. Il ne s’agit nullement de les accuser ni de les culpabiliser, mais de travailler à nous libérer et, ce faisant, à les libérer eux-mêmes et surtout à libérer nos descendants, en clarifiant notre propre « projet d’enfant ».”

Cascades biologique

Les cascades biologiques sont notre arbre généalogique. Lors de la formations, des méditations transgénérationelles seront établies pour aller rechercher nos programmes inconscients et déloger ce qui fait blocages dans nos vies actuelles

 

Prochains événements :

Aucun événement trouvé !